Activités

Fonds d’urgence COVID-19

Fonds d’urgence COVID-19

Prendre soin les uns des autres est notre priorité à tous.

En temps de pandémie, la Fondation Élan poursuit plus que jamais sa mission auprès des usagers et des parents d'usagers financièrement démunis. Les demandes d'aide financière seront décuplées en ces temps plus difficiles.

Aidez-nous à aider ces êtres frêles et courageux et prenons le temps de poser un geste qui suscitera joie et réconfort.

Si vous le pouvez, contribuez au fonds d'urgence COVID-19. 

Thomas (14 ans) — a subi un AVC ischémique massif entraînant des séquelles sévères affectant sa motricité (hémiparésie) avec conditions associées d’aphasie et d’apraxie de la parole. À la suite de l'accident, Thomas se trouvait privé de sa capacité de communiquer avec ses proches et avec les professionnels du CIUSSS de la Capitale-Nationale - IRDPQ. Sans aide technologique munie de programmes d'assistance à la communication, Thomas n'aurait pu poursuivre sa réadaptation intensive, sans parler du contexte d'isolement, sa demeure étant à des centaines de kilomètres des installations de l'IRDPQ.

Avec un octroi de l'ordre de 995 $, Thomas pourra bénéficier d'outils technologiques lui permettant de faire quelque chose d'extraordinaire comme comprendre, parler et marcher. Un baume pour ce jeune dont le courage frappe l'imaginaire...

 

Georgette (81 ans) — sclérose en plaques (tétraplégie) | Cette dame se déplace en fauteuil roulant motorisé. Son autonomie se voit diminuée rapidement — les simples gestes de la vie quotidienne requièrent l’appui de personnes-ressources. Madame a une voix rauque et éteinte doublée d’une articulation imprécise, réduisant considérablement l’intelligibilité de sa parole. Il lui est très difficile, voire quasi impossible de se faire comprendre, même par le personnel soignant. De plus, madame souffre d’un important encombrement pulmonaire, surtout en période de stress. Ces limitations entraînent aussi des conséquences sur ses liens relationnels, notamment avec les autres résidents ou encore avec sa famille qui vit à l’extérieur. Une aide financière lui est accordée pour financer l’acquisition d’équipements lui permettant d’amplifier l’intensité de sa voix, et par conséquent, diminuer l’effort vocal et augmenter significativement l’intelligibilité de sa parole. Cette personne a ainsi pu renouer avec ses proches, notamment avec sa fille, de même qu’avec les intervenants et résidents du centre de soins où elle réside. (471 $)

 

Sofia, 5 ans, présente une agénésie du corps calleux, laquelle est en sorte le pont reliant entre eux les hémisphères droit et gauche, entraînant une malformation du cerveau. L'enfant présente un important retard de développement qui se traduit par un déficit de mobilité et intellectuel ainsi que de fréquents épisodes sévères d'épilepsie. Des complications ont entraîné un séjour prolongé à l'unité de soins afin qu'elle puisse poursuivre une réadaptation intensive. Toutefois, comme Sofia était résidente d'une région éloignée et qu'une veille constante était devenue nécessaire en raison du potentiel de complications liées à des épisodes d'épilepsie durant la nuit, l'acquisition d'un équipement spécialisé est recommandée par son neurologue traitant. C'est grâce à l'acquisition d'un microprocesseur détecteur de mouvements installé sous le matelas que Sofia et sa famille ont pu réintégrer leur domicile en toute sécurité. Comme la condition de Sofia nécessitait une veille 24 heures sur 24, les parents n'auraient eu d'autre choix que de se relayer afin de demeurer à son chevet durant la nuit. L'équipement a pour fonction de sonner l'alarme en cas de crise d'épilepsie. (716 $)

 

Gaétan (58 ans) — tétraplégie (accident de ski) | Monsieur vit seul. Bien qu’il se déplace en fauteuil roulant manuel, il a des limitations aux mains rendant sa préhension difficile. Il a également un problème de thermorégulation l’obligeant d’avoir un accès facile aux thermostats du système de chauffage, surtout lorsqu’il est alité ne pouvant se transférer seul de son lit à son fauteuil roulant (soins à domicile). Malheureusement, les contrôles sont hors de sa portée, puisque placés trop haut. Grâce à un octroi, il a pu se procurer des thermostats intelligents et des modules pour réussir à contrôler la température ambiante (par une interface de son téléphone intelligent). Ces équipements lui permettent de conserver son autonomie tout en préservant son bien-être, surtout en période nocturne. (707 $)

 

Merci de nous aider à les aider!

Inscrivez-vous au bulletin d’information

Faites un don
maintenant

Contactez
la Fondation