Histoires et témoignages

Yan, à la conquête de l’avenir

Yan, à la conquête de l’avenir

Yan est un garçon actif. D’un naturel sociable et positif, il a pourtant dû faire face à des défis que peu de jeunes de son âge ont connus. Yan fréquente le CIUSSS de la Capitale-Nationale – Institut de réadaptation en déficience physique de Québec Installation chemin Saint-Louis (CIUSSS-CN – IRDPQ) depuis plus de 10 ans. Il est né avec une déficience motrice cérébrale.

« À deux mois, il ne faisait pas des choses que les autres enfants font habituellement », la mère de Yan.

Les doutes sont apparus rapidement, mais plusieurs consultations auprès des spécialistes ont été nécessaires avant de confirmer l’état. Malgré une grossesse sans ennui, il s’imposait. Impossible pour les parents de l’ignorer. Quelques années plus tard, c’est Yan lui-même qui devait accepter son état : « Je rêvais d’être un sportif professionnel, mais quand j’ai vraiment compris les limites que causaient ma condition, j’ai tout remis en question ».

Persévérer pour progresser

Bien qu’il ait dû faire le deuil de ce projet d’avenir, Yan n’a pour autant jamais abandonné sa passion : « Yan est rassembleur, il a beaucoup d’amis et il fait souvent du sport avec eux ». D’ailleurs, son intérêt pour le sport l’a mené à participer à une épreuve de natation paralympique lors de laquelle il a remporté le bronze! Pour sa mère, le parcours de Yan a certainement quelque chose à voir avec la personne qu’il est aujourd’hui : « Il a vraiment une belle façon de voir les choses, il a toujours eu cette maturité qu’ont peu de jeunes de son âge ».

Ses fréquents rendez-vous au CIUSSS-CN - IRDPQ sont pour lui une occasion d’avancer, une chance d’améliorer sa condition : « La relation entre Yan et Nicole, sa physiothérapeute, est vraiment fantastique, ils forment une équipe remarquable » explique sa mère. « Ici, les gens sont vraiment humains, compréhensifs et ouverts, et c’est tellement important » renchérit-elle. Récemment, Yan a subi une opération majeure aux jambes, qui lui permettra de gagner en mobilité. À la suite de cette intervention, c’est le fauteuil roulant qui l’attendait, mais ses jambes prennent rapidement de la force. Très bientôt, ce sera la marchette, puis l’autonomie.

Garder confiance en l’avenir

Aujourd’hui plus que jamais, Yan a de grandes visées pour l’avenir, il souhaite devenir agent pour sportifs de haut niveau. Dès qu’il aborde le sujet, ses yeux brillent d’enthousiasme, sa passion est bien visible. « Il y a une force innée en lui, peut-être parce qu’il est né avec cette paralysie, mais il n’est jamais craintif, c’est un fonceur » affirme sa mère d’un ton rempli de fierté. « À certains moments, c’est lui qui m’a rassurée, qui m’a permis d’avoir l’esprit tranquille malgré des moments difficiles ».

Pour atteindre ses buts, Yan travaille très fort : « Pour réussir dans la profession que je vise, je dois être parfaitement bilingue et très bon en calcul ». Et quand il se donne un objectif, Yan fait tout pour l’atteindre. Ses résultats scolaires témoignent de ses efforts; ils sont excellents.

Yan gardera toujours une trace de sa paralysie, mais grâce à des efforts constants et une volonté ferme, il sait qu’il pourra réaliser ses projets et mener la vie dont il rêve. Son attitude, marquée profondément par tout ce qu’il a vécu et par les obstacles qu’il a surmontés, est celle d’un vainqueur.

Inscrivez-vous au bulletin d’information

Faites un don
maintenant

Contactez
la Fondation