Histoires et témoignages

L'histoire d'un survivant : la vie continue!

L'histoire d'un survivant : la vie continue!

Revenons en 2012. Steven, jeune hockeyeur, évolue avec l’Armada de Montmorency au niveau Pee-Wee CC. Le 3 mars, alors que sa formation et lui disputent leur dernier match de la saison, Steven est frappé non pas par un joueur adverse ou par une blessure reliée au hockey, mais par une rupture d’anévrisme, mieux connue sous le nom d’accident vasculaire cérébral (AVC). Il s’agit alors d’un événement imprévisible.  

L’ailier droit s’en sort avec le côté gauche de son corps paralysé, du visage jusqu’au pied. L’hospitalisation et la réadaptation ont suivi, sur une durée totale de sept mois intensifs.

Steven a poursuivi les séances de thérapies quotidiennes, et ce, plus d’un an après être définitivement retourné vivre chez lui (en octobre 2012). Interpellé à ce sujet, Steven se prononce : « Se rétablir d’un AVC, c’est une question de temps. Plus je mettais de l’effort rapidement et rendais ma vie difficile à court terme, plus j’avais de chance d’aller chercher du progrès. Je crois que c’est ce que j’ai fait et je suis fier du résultat. » Le principal intéressé a d’ailleurs rapidement repris le sport en s’entraînant avec un kinésiologue dans la salle de conditionnement physique de l’Institut de réadaptation en déficience physique de Québec (IRDPQ). Puis, il a débuté la natation, qu’il décrit comme un mal nécessaire au départ, mais qui lui a finalement permis de faire le deuil de jouer au hockey.

Sens de l’humour 

Outre son entourage, l’équipe médicale qui l’a motivé ainsi que la vague de support qu’il a obtenu, Steven mentionne que l’humour l’a beaucoup aidé dans son cheminement, lui qui identifie le rire comme une forme de thérapie : « Une étape à la fois. Je suis passé à travers une vague d’émotions depuis mon accident, pour le meilleur ou pour le pire. Mais l’humour m’a très souvent permis de relativiser les choses. (…) C’est un message que je souhaite transmettre. »

Inscrivez-vous au bulletin d’information

Faites un don
maintenant

Contactez
la Fondation